Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 17:19

Des informations de presse ont attribué jeudi au ministre de l'Education l'idée de geler l'avancement et les promotions des agents, une mesure qui permettrait d'économiser 1,2 milliard d'euros. Et malgré un démenti de Vincent Peillon, les syndicats sont sur leurs gardes.

 

Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, a jugé fort probable que les services de Bercy et de l'Education nationale aient «mis les machines en route» pour voir combien cela pourrait rapporter.

«On a la démonstration qu'ils vont essayer de gratter partout et sur le dos des fonctionnaires les fameux 53 milliards», alors que «les gens sont arrivés au bout du rouleau», estime FO, tandis que l'Unsa fonction publique pointe un risque de «conflit majeur» si une telle idée était retenue, la CFDT soulignant qu'elle «n'acceptera aucune mesure» amplifiant la baisse du pouvoir d'achat des fonctionnaires.

Pour Bernadette Groison (FSU), «toutes les rumeurs circulent» car «personne ne sait aujourd'hui comment le gouvernement compte s'y prendre pour réduire encore la dépense publique».

 

Fonctionnaires: le gel de l'avancement est "sur la table" (Le Roux)
LE MERCREDI 12 FÉVRIER 2014 À 12:39 mis à jour à 13:20

Le gouvernement est bien en train d'étudier le gel de l'avancement des fonctionnaires. Une piste parmi d'autres pour faire 50 milliards d'économies d'ici à 2017. Bruno le Roux, le chef de file des députés socialistes, reconnaît que le ministre de l'Economie a posé cette mesure "sur la table". Il était ce mercredi matin l'invité de "Questions d'info" sur LCP en partenariat avec France Info, le Monde et l'AFP.

"Je sais que c'est sur la table. Je sais que Bernard Cazeneuve aujourd'hui envisage ces mesures pour ensuite nous en faire la proposition au Premier ministre, au président de la République et à la majorité" a déclaré Bruno le Roux ce mercredi matin. Et le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale a fait une mise en garde : "Je dis d'ores et déjà ici que dans la fonction publique, dans toutes les fonctions publiques, je serai attentif aux fonctionnaires qui sont aujourd'hui les plus modestes".

Le gel des salaires des fonctionnaires est bien "sur la table" confirme Bruno Le Roux   
 

Lecture
Partager

Cette déclaration de Bruno le Roux, c'est le dernier épisode d'un feuilleton qui a commencé mercredi dernier. Au cours d'un déjeuner, le ministre de l'Education, Vincent Peillon, confie à quelques journalistes que parmi les pistes pour faire des économies, le gel des promotions et avancements des fonctionnaires de l'Education nationale est envisagé. Le soir même, il dément sur France Info. Mais nous maintenons nos informations. Des informations confirmées désormais par plusieurs sources. Et concernent tous les fonctionnaires, et peut-être même pour reprendre les mots de Bruno le Roux, "toutes les fonctions publiques".


Par Sylvie Johnsson
 
Partager cet article
Repost0
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 12:23
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 22:39

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 10:57
Pour Gilles Le Gendre et François Potier, membre des Company Doctors, la manière de traiter les risques psycho-sociaux (RPS), cache la réalité. Une lutte positive contre le stress et le harcèlement exige une réinvention des relations au travail.
 

RPS, stress travail
Crédits photo : Shutterstock
Une lutte positive contre le stress et le harcèlement exige une réinvention des relations au travai.

 

 

La souffrance au travail est un venin qui empoisonne lentement mais sûrement les entreprises.

 

En la rebaptisant « risques psycho-sociaux » (RPS), la vulgate managériale a échoué à la rendre plus acceptable. La manière de traiter ce fléau, en particulier en France, noie la réalité dans un cocktail où des intentions louables se mêlent aux tendances délétères de la société et des entreprises : une compassion d'autant plus bruyante qu'elle ne coûte pas grand-chose ; l'obsession de la règle et du processus, à la discrétion du pouvoir politique ; la dénonciation facile aux dépens des diagnostics lucides. La somme fabriquant un tabou qui repousse aux calendes grecques les chances de solutions.

Les suicides de salariés ne sont pas une "mode"

En commençant par reconnaître la montée impressionnante du stress et du harcèlement, nous ne venons pas brûler notre cierge sur l'autel de ce conformisme ambiant. Non, les suicides de salariés provoqués par de tragiques impasses professionnelles ne sont pas une « mode », ce terme déplacé utilisé jadis par le patron de France Télécom, qui valut à cette entreprise de devenir le symbole de l'épidémie. Même sans atteindre ces extrémités, un oeil honnête est obligé d'observer les virus qui ont envahi certaines entreprises (heureusement pas toutes) : le changement incessant ; les délais intenables ; l'avalanche d'ordres péremptoires et contradictoires ; l'indigestion de reporting ; l'explosion du non-dit… Comme tout système dysfonctionnant, celui-là contamine les plus fragiles de ses relais et transforme en petits chefs invivables des managers jusqu'alors sans histoire.

 

C'est précisément parce que la gravité du phénomène ne fait pas débat qu'il faut dénoncer avec la même vigueur l'inanité du traitement. Les dispositifs de prévention et d'alerte désormais imposés aux entreprises par les pouvoirs publics présentent ce vice fondamental qu'ils prétendent éviter les crises sans s'attaquer à leur origine. Les cabinets de conseil spécialisés en font leur miel. Mais avec quels résultats ? Quel symbole ironique que l'un des plus courus d'entre eux se nomme… Technologia ! La règle et le processus n'ont jamais changé ni les systèmes ni les comportements. Au contraire, ils rassurent à bon compte trop de dirigeants, même ceux qui ont affronté les situations les plus aiguës. Qui osera pourtant prétendre que la souffrance au travail a reculé ?

Les RPS sont une épée de Damoclès, tétanisant de plus en plus les dirigeants

La prise au sérieux des RPS a progressé, c'est une bonne chose. Mais, sans les remèdes adéquats pour s'attaquer au problème, elle est aussi fauteur d'effets pervers surprenants. Acceptons pour marginaux, même si nous en avons été témoins, les cas où un procès imaginaire en harcèlement est instruit pour pousser vers la sortie un manager dont le supérieur hiérarchique exige la tête pour un motif moins avouable. Beaucoup plus général et inquiétant, mais finalement logique, le renoncement par les managers à exercer leur autorité, de crainte d'une mise en cause personnelle pour excès de pouvoir. Faute de repères clairs et partagés, les RPS sont une épée de Damoclès qui tétanise de plus en plus de dirigeants et que manient trop bien les individus les moins scrupuleux de leurs équipes.

 

Une lutte positive contre le stress et le harcèlement exige une réinvention des relations au travail, qui ne peut s'improviser au gré de la seule bonne volonté des managers. Il s'agira de promouvoir l'intelligence et l'autonomie des individus, la parole libre et le dialogue direct, des rapports d'autorité fondés sur la confiance et la responsabilité, le droit à l'erreur, qui éloigne la peur, le respect et l'estime réciproques. Utopique ? Certaines entreprises s'y essaient déjà, tournant le dos au culte d'indicateurs formatés et factices. Sans se croire vaccinées contre les RPS, elles enregistrent des progrès sensibles. En aucun cas, ils ne sont le fruit du hasard.

 

http://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/bien-etre-au-travail/0203161532566-stress-au-travail-arretons-de-faire-semblant-57782.php

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 12:35

Pour la CGT, le cadre d’emplois de la maîtrise est une verrue statutaire dans la catégorie C.La CGT demande que le cadre d’emplois de la maitrise passe en catégorie B.

La CGT rappelle que :
 La catégorie C = l’exécution ;
 La catégorie B = l’encadrement ;
 La catégorie A = l’expertise.

En 2015, l’échelle normée 6 de la catégorie C culminera à l’indice majoré 462, soit une évolution de 46 points par rapport à la situation du 1er juin 2013.

 

Le dernière échelon du grade des agents de maîtrise principaux de la filière technique culmine actuellement à l’indice majoré 453. Les agents de maîtrise principaux se retrouveront en 2015, 9 points en dessous des adjoints techniques principaux de 1ère classe (Echelle 6), alors qu’au 1er juin 2013, les agents de maîtrise principaux avaient 37 point de plus que le dernier échelon de l’échelle 6 normée.


La demande de la CGT de passer le cadre d’emplois des agents de maîtrise en catégorie B, est plus que justifiée autant dans le cadre statutaire, que sur le plan indiciaire.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 12:24

Retrouvez, sous format PDF téléchargeable, les "ouvrages de préparation aux concours" du CNFPT:

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 22:15

456uin457 

 

CAP « Avancements de grade »

22 novembre 2013

 

CAP C : 16 avancements de grade, adjoint administratif 1ère classe

 

1.    Détachement de madame Crequy, avis favorable

 

2.    Intégration suite à détachement de madame Augustinavis Favorable

 

3.    Reclassement de monsieur Moers, avis favorable

 

4.    Avancements de grade adjoint administratif de 1ère classe

 

·    16 agents remplissaient les conditions statutaires (examen et/ou ancienneté)

·    16 avaient un rapport favorable

·    16 ont été nommés

 

Bart Sylvia, Beaudouin Stéphanie, Beauvarlet Christophe, Bednarski Stéphanie, Boulanger Nathalie, Charlier Jérôme, Delahaye Claire, Flix Déborah, Hivet Florence, Lassaux Million Rachel, Masson Claire, Nguyen NGNOC Renée, Pietras Marjorie, Sarcelet Marianne, Sauvageot Maud, Taramini Eve.

 

Effet au 1er juillet 2013.

 

Toutes nos félicitations aux bénéficiaires de cet avancement que certain(e)s attendaient depuis très longtemps (18% des agents concernés ayant 14 ans d’ancienneté dans le grade adjoint administratif de 2ème classe).

 

L’ascenseur social est loin d’être égalitaire comme le confirmeront les CAP de décembre 2013 consacrées aux promotions interne.

 

 

 

 

CAP B : 8 avancements de grade technicien principal 2ème classe et 3 avancements de grade technicien principal 1ère classe

 

1.    Avancements de grade technicien 2ème classe

 

·            8 agents remplissaient les conditions statutaires (examen et/ou ancienneté)

·            8 avaient un rapport favorable

·            8 ont été nommés

·            87,5% appartiennent au pôle du DGST.

 

Decrock Jérôme, Guilleau Céline, Hubinon Christophe, Lecomte Johnny, Lellevé Sébastien, Manca Philippe, Martin Christophe, Wilain Frédéric.

 

Effet au 1er juillet 2013.

 

Toutes nos félicitations aux bénéficiaires de cet avancement.

 

2.    Avancements de grade technicien principal 1ère classe

 

·            3 agents remplissaient les conditions statutaires (examen et/ou ancienneté)

·            3 avaient un rapport favorable

·            3 ont été nommés

 

Brodu Sophie, Lefort Cédric et Sanchez Magali.

 

Effet au 1er juillet 2013.

 

Toutes nos félicitations aux bénéficiaires de cet avancement.

 

A noter que nos demandes de modifications du PV de la précédente CAP B n’ont pas été entendues. Le dialogue social est toujours très limité.

 

cgtadhere

Pour adhérer cliquez sur l’image

 

Nos élus en CAP C

 

Jean-Noël SAMYN, Titulaire

IMAG0126

 

Dominique LEFORT, Suppléant

Lefort

Robert JASPARD, Titulaire

IMAG0094

 

Lionel THIEBAULT, Suppléant

Lionel T

Bruce PAYEN, Titulaire

IMAG0100

Rémy THIEBAULT, Suppléant

DSC_0252 (2)

 

Nos élus en CAP B

 

Julien Thibault, Titulaire

Julien

 

Dominique Catrin, Suppléante

Catrin

 

Vous recevez ce courriel parce que vous faites partie du personnel de Reims métropole, de la Ville de Reims, du CCAS ou de la Caisse des écoles. Cette mailing liste conformément aux informations qui nous ont été données par le service juridique de la CNIL ne nécessite aucune autorisation. Elle fait l’objet de la dispense 7 dès lors que vous pouvez librement vous en désabonner. Pour vous désabonnercliquez ici.

 

Visitez notre site www.ufict-reimsmetropole.fr

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 19:32

Le calendrier prend en compte les élections municipales. Les éventuelles CAP de révision de Compte – Rendu de l’Entretien Professionnel (CREP) auront lieu ainsi avant cette échéance.

Une note de CADRAGE a été adressée aux managers.

Ceux-ci auront la possibilité, à l’aune de la manière de servir de leur collaborateur de fixer l’avancement d’échelon à la durée intermédiaire ou maximale.

La procédure sera dématérialisée (informatisée) notamment par le biais de l’application « Ma GHR ».

Les entretiens auront lieu en cascade DG > DGA > Directeurs > Chefs de service > X

Ils doivent être bouclés pour le 31 décembre 2013.

 

Ils seront soumis pour les A+ et A au visas du DGA ou DGS et de JC Laval pour les B et les C.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 19:31

CAP

Les FF (Faisant Fonction) seront prioritaires, sous conditions d’avoir un rapport « très satisfaisant » et en correspondance avec les critères de l’employeur : mission d’encadrement ou de gestion de projet, capacité d’anticipation, évolution vers le poste.

Seront soumis à l’examen de la CAP seules les personnes proposées en adéquation avec les besoins de la collectivité.

Si l’agent n’est pas un FF, il devra être en mobilité interne (pas de nomination sur le poste en dehors des FF).

Les rapports et le classement devront remonter à la DRH pour le 3 novembre.

Un comité spécial de Direction générale traitera la question le 3 décembre.

La CAP RM aura lieu le 18 décembre et la CAP Ville le 20 décembre. A leur issue, une liste d’aptitude sera publiée.

Ci-dessous vous trouverez les grades sont concernés :

Agents de maîtrise

Techniciens

Ingénieurs

Conservateur du patrimoine

Rédacteurs

Attachés

 

Administrateurs

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 19:30

 

 ag

Ils feront l’objet d’une CAP prévue le 22 novembre pour RM et le 26 novembre pour la Ville.

Ci-dessous vous trouverez les 3 grades sont concernés et le nombre de personnes pouvant bénéficier d’un avancement :

Adjoint administratifs 1ère classe

RM : 13 lauréats de l’examen et 3 au choix / ancienneté

Ville : 11 lauréats et 7 au choix / ancienneté

Technicien principal 2ème classe

RM : 4 lauréats et 4 au choix / ancienneté

Ville : Pas de lauréat et zéro au choix / ancienneté.

Technicien principal 1ère classe

RM : 2 lauréats et 1 au choix / ancienneté

 

Ville : 5 lauréats et 2 au choix / ancienneté 

Partager cet article
Repost0