Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 21:59

Objectifs croissants, rémunérations en dessous de leurs qualifications et de leur temps de travail, non prise en compte de leur avis dans les processus de décision : les cadres sont sous pression alors que leur apport au travail est essentiel pour sortir de la crise.

 

Découvrez et contribuez à notre nouvelle campagne choc pour inciter les cadres à réagir face à la violence du management financier.

 

Pour la première fois, nous allons nous adresser aux cadres par voie publicitaire pour prolonger l’action syndicale traditionnelle. Nous avons conçu une campagne destinée à être diffusée dans les titres de presse magazine et quotidienne lus par les cadres.

 

Avec votre contribution, nous pouvons utiliser la force du nombre pour nous faire entendre et ne pas laisser les espaces médiatiques aux mains des seules entreprises ou institutions.

Une campagne choc

La campagne est sobre et directe, composée de constats violents qui reflètent le vécu et le ressenti des cadres.

 

Chaque contribution, aussi modeste soit elle, contribuera à augmenter sa force de frappe auprès de la population cadre.

Les cadres pris entre le marteau et l’enclume

En cette période de crise, les employeurs exercent en effet sur eux une pression de plus en plus forte. On leur demande aujourd’hui d’atteindre des objectifs de rendements croissants, de relayer des décisions destructrices sur le plan économique et humain, d’être hautement qualifiés mais d’accepter des rémunérations basses, et le tout sans compter les heures.

 

En 2012, 57% des cadres déclaraient qu’au vu du contexte économique leur entreprise ferait mieux de donner la priorité aux salariés (contre seulement 3% aux actionnaires). Et ils sont 83% à affirmer que les pratiques managériales de leur entreprise ne se sont pas améliorées dans ce sens et qu’elles se sont même détériorées.

 

Dans le même temps, entre 40 et 50% des cadres interrogés jugent désormais que leur rémunération n’est à la hauteur ni de leur qualification, ni leur temps de travail réel, ni leur charge de travail ou de leur implication. (source)

 

Par ailleurs, 65% des cadres ne s’estiment « pas ou pas vraiment » associés aux choix stratégiques de leur entreprise.

 

Or, l’encadrement est un des atouts majeurs dont dispose notre pays pour sortir de la crise économique et du management financier. L’économie a besoin de la contribution des cadres au collectif de travail et de leur participation au syndicalisme.

Chacun peut contribuer et renforcer la campagne

L’UGICT-CGT est ainsi la première organisation syndicale en France à faire le choix d’une plateforme de financement contributif en ligne (Mass to Mass) pour une campagne syndicale.

 

Qu'est-ce que Mass To Mass ?

Mass to Mass est un nouveau site participatif permettant aux internautes de soutenir des campagnes d’opinion par voie publicitaire. Pourquoi laisser ces espaces d’expression aux seules grandes entreprises ou institutions alors que la CGT a la force et la légitimité de s’exprimer via des médias de masse ?

Nous faisons appel à tous les salariés pour renforcer cet appel aux cadres.
 
Partager cet article
Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 12:48

Système Electronique de Diffusion d’Informations Syndicales (SEDIS)

Suite à la mise en œuvre de la nouvelle charte internet signée par une seule organisation syndicale (FO), 3 autres refusant (CGT, CFDT et SUD) restreignant l’envoi de courriel aux personnels de la Ville de Reims, de Reims métropole, du CCAS et de la Caisse des écoles, un Système Electronique de Diffusion d’Informations Syndicales (SEDIS) a été développé par le collectif UFICT.

Ce SEDIS a été présenté de manière exhaustive au service juridique de la CNIL qui a conclu à sa conformité aux exigences législatives et à celle liées aux respects des données à caractère personnel.

Le service juridique de la CNIL après avoir examiné, notamment :

·         Le contenu des données de la mailing liste : uniquement l’adresse professionnelle

·         Le titre du fichier : Fichier CNIL

·         Le support du fichier : un disque

·         Le logiciel de traitement du fichier : Word

·         Le logiciel d’exploitation : Windows

·         Les conditions de sécurité du fichier : mot de passe sur le PC, mot de passe sur le fichier, conditions de détention (système à clé), le nombre de personnes ayant accès (1), existence d’un firewall , présence d’un antivirus,

·         L’existence de la possibilité pour toute personne de se retirer de la mailing liste

A également considéré que le fichier pouvait bénéficier de la dispense dite n°7 ou dispense de déclaration.

Le SEDIS est donc une réponse syndicale tant technologique que juridique à une situation où l’employeur s’est arrogé le droit de décider à qui les syndicats pouvaient s’adresser de manière électronique, tout en pouvant lui-même librement communiquer à l’ensemble des agents.

Cette situation se caractérise par un déséquilibre entre partenaires sociaux.

Partager cet article
Repost0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 10:23

Suite à une action de la CGT Reims métropole, notre syndicat rencontrera le directeur de la direction des moyens mobiles (comprendre les garages), le 26 février 2013.

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 10:21

Les Salarié(e)s de Grantil seront à nouveau à l'action le

Jeudi 21 février à 16h30

devant le Tribunal de Châlons en Champagne

 

Le Tribunal de Commerce décidera de la poursuite d'activié ou de la liquidation.

 

C'est une étape décisive qui pourrait ouvrir des perspectives de relance industrielle.

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 13:53

Le jour de carence ne sera plus appliqué
à la Ville de Dijon à compter du 1er mars 2013

 

 La première réunion sur la réouverture du dialogue social à l’initiative de Monsieur le Sénateur-maire a eu lieu le 25 janvier 2013 Au cours de cette réunion, il a été proposé :

 Un diagnostic partagé sur l’existant en gestion des ressources humaines dans d’autres collectivités du territoire, afin d’effectuer un état des lieux comparatif à la Ville de Dijon.


Thématiques souhaités par l’intersyndicale :
- Régime indemnitaire
- Prévoyance
- Jour de carence
- Carrière et formation
- Protection sociale
Cette phase de négociations s’achèvera fin juin pour une mise en place des mesures négociées en septembre.

 La deuxième réunion a eu lieu le 8 février 2013.

De ce premier constat partagé par l’employeur et l’intersyndicale il en ressort comme premier thème, la nécessité de ré-ouvrir la question du régime indemnitaire.

L’intersyndicale peut dès aujourd’hui vous annoncer qu’elle a gagné sur une première revendication : Monsieur le Sénateur-maire a pris la décision de ne plus appliquer le délai de carence au sein de notre collectivité dès le 1er mars prochain.

C’est une première victoire.
Restons mobilisés…..

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 10:22

Communiqué de la CGT Reims métropole et de son collectif UFICT (cadres)

 

Jeudi 14 février le 1er ministre et le ministre de l’éducation nationale effectueront une visite à Reims.

 

Celle-ci intervient deux jours après la réunion trimestrielle du comité des finances locales, au cours duquel les ministres Jérôme Cahuzac (Budget), Marylise Lebranchu et Anne-Marie Escoffier (Réforme de l'État et Décentralisation) ont annoncé que les dotations aux collectivités locales baisseront de 1,5 milliard d'euros en 2014 et d'autant en 2015.

 

Concrètement cela induira une perte de 4 à 5 millions d’€ par an de dotations étatiques (soit une baisse de 2,5%) pour Reims métropole et la Ville de Reims.

 

Cela signifiera, en pleine crise économique et sociale, moins de service public territorial pour les usagers rémois. Cela augure très mal de l’acte III de la décentralisation en cours de préparation par le gouvernement.

 

Mais ce n’est pas tout. La réforme des rythmes scolaires engendrera une dépense supplémentaire d’environ 5 millions d’€ par an, tout en remettant en cause le caractère national du service public de l’éducation et l’égalité de traitement entre usagers ; Ce sans garantie de réelle amélioration des conditions d’apprentissage pour les élèves et d’enseignement pour les enseignants.

 

La visite du 1er ministre et du ministre de l’éducation nationale s’effectue également quelques jours après des annonces rejetées par la très grande majorité des fonctionnaires :

-         poursuite du gel des salaires

-         maintien du jour de carence

 

Pour l’ensemble de ces raisons, la CGT Reims métropole et son collectif UFICT (cadres) participaront à l'occasion de la venue de Jean-Marc AYRAULT à Reims, à un rassemblement unitaire (CGT – FSU – Solidaires), le jeudi 14 février 2013 à 14h30 devant la sous-préfecture, aux cotés notamment de délégations d’entreprises en lutte pour l’emploi. 

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 17:36

20130201510b4220a127d-0-723754.jpg

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 16:29

C’est grâce à la lutte des personnels des réseaux souterrains ayant manifesté au mois de mai au pied de la tour Eiffel sous la bannière de la CGT, qu’une délégation CGT a été reçue au ministère du travail.

 

Elle a prouvé l’absence de fondement juridique concernant la référence aux critères de permanence sous terre contenues dans les délibérations de la CNRACL de 1958 et 2003.

C’est ainsi que le 14 décembre dernier, suite à la demande déposée par la CGT auprès de la CNRACL, son conseil d’’administration a voté à l’unanimité (élu-e-s représentants les salarié-e-s affilié-e-s et élu-e-s représentants les employeurs) la suppression de cette délibération.

Le verrou des 800 heures est donc supprimé, et désormais, l’insalubrité que subissent quotidiennement les agents sera mieux reconnue.

 

En effet, seul le fait d’être affecté dans un service d’assainissement avec les fonctions principales d’entretien et de nettoyage des réseaux souterrains d’égouts, sans condition de temps passé sous terre, permettra d’être reconnu sous le statut du régime de l’insalubrité.

 

Cette victoire est le résultat de l’action collective des agents mobilisés avec la CGT, du local au national, conjuguée avec celle de nos administratrices et administrateurs CGT qui, au cours des 3 derniers conseils d’administration de la caisse, ont su convaincre l’ensemble de ses membres. Le jour même du vote ils ont su apporter les éléments nécessaires au commissaire du gouvernement (direction de la sécurité sociale) qui préconisait de surseoir la décision à la prochaine session afin d’avoir de plus amples informations sur le sujet.

 

La CGT mène depuis de nombreuses années la lutte pour faire face aux dispositions régressives en matière de retraite, notamment celles instaurées par la loi Fillon de 2003. Des nouvelles dispositions de la dernière réforme des retraites Sarkozy-Fillon-Woerth ont repoussé l’âge d’ouverture des droits à la retraite à 52 ans et ont aggravé les conditions nécessaires au classement insalubre, notamment par l’augmentation à 12 annuités de travail en réseaux souterrains d’égouts dont six années consécutives.

 

C’est pourquoi la vigilance reste de mise. Nous continuerons la lutte pour obtenir le régime insalubre pour tout-e-s les salarié-e-s travaillant sur les secteurs impactés par les eaux résiduelles, et plus largement, pour un droit à la retraite solidaire et de haut niveau pour l’ensemble des salariés et agents publics.

 

Télécharger le communiqué au format word ou PDF

Word - 73 ko
Communiqué format word
PDF - 204.1 ko
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 18:12

 

Reims, le 11 décembre 2012

 

A madame la Présidentede Reims Métropole,

 

Madamela Présidente,

 

L’information nous a été confirmée parla DRHet en CTP. Il n’y aura de promotion interne ni

pour le grade d’attaché ni pour le grade de technicien.

La raison invoquée officiellement est la volonté de l’employeur de préserver une certaine

homogénéité entrela Villeet Reims Métropole.

 

Cette orientation conduit donc à aligner l’évolution de carrière des agents sur le bas. Nous

craignons qu’il s’agisse là d’un avant-gout de ce qui est concocté au sein du laboratoire

AUDACE, en matière de gestion des ressources humaines.

 

Qui plus est, nous tenons à souligner que le décret n° 2012-924 du 30 juillet 2012,

ratifié par 4 organisations syndicales sur 8 (CFDT – UNSA – CFTC – CGC), les rédacteurs

territoriaux ont subi un allongement considérable de leur déroulement carrière. Ils ont ainsi vu s’éloigner une promotion au grade supérieur, parfois à portée de main.

 

Aujourd’hui, ils sont une nouvelle fois pénalisés, notamment pour ceux de 1ère classe, avec le refus de l’employeur de procéder à toute promotion interne au grade d’attaché.

 

Nous souhaitons donc que d’icila CAP Reimsmétropole prévue le 20 décembre 2012, la

décision de procéder à aucune nomination pour les grades d’attaché et de technicien (et de

manière générale pour tous les grades dans une situation similaire) soit revue dans un sens

favorable aux agents.

 

Ce d’autant qu’en novembre 2012, le traitement (salaire) a baissé du fait de l’augmentation du taux de retenue dela CNRACL. Etqu’en janvier 2013 l’augmentation sera plus sensible

puisqu’elle sera de 1,35%. A cela s’ajoutera, la cotisation CNFPT qui passera de 0,9% à 1%.

 

Les évolutions de carrière par le biais de la promotion interne notamment constituent plus que jamais l’un des rares moyens pour les agents d’obtenir une évolution de leur traitement. Il convient de ne pas la bloquer.

 

Respectueusement.

Jean-Noël Samyn

Secrétaire général dela CGT ReimsMétropole

Et les représentants dela C-EReimsMétropole

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 18:05

C’est ce qu’a déclaré Madame Marie-Anne Lévèque, chargée de la Fonction Publique au cabinet du 1er Ministre, par une délégation intersyndicale composée d’Elus du personnel du Conseil général du Val de Marne, porteur de 2500 signatures pour la suppression du jour de carence : Roland Perrier (CGT), Michèle Tardivel (Ugict/Cgt), Isabel Guidonnet (SDU94-FSU), et Derek Doyle (CFDT)………..

 

SIGNEZ LA PETITION POUR L’ABROGATION DU JOUR DE CARENCE

Partager cet article
Repost0