Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 23:02

 

Le 14 janvier 2015 un CHSCT extraordinaire a eu lieu. En effet, il était commun à la Ville et à Reims métropole. Et il portait sur les Risques Psycho Sociaux (RPS), c'est-à-dire la souffrance au travail.

Si un tel CHSCT a eu lieu, c’est parce qu’un accord national sur la lutte contre les RPS dans la Fonction publique a été signé en octobre 2013, entre employeurs publics et syndicats.

A Reims métropole, la CGT est le seul signataire de ce protocole à siéger, en CHSCT et en CT.

Un pré-diagnostic RPS a été présenté par une stagiaire (méritante et compétente) de la DRH. Malheureusement la DRH n’a apporté aucune analyse de ce pré-diagnostic se contentant de lire des séries de données.

Les rares commentaires « officiels » (exposés dans le CCTP du marché Diagnostic RPS) étaient même erronés. Il nous a ainsi été expliqué que le conflit de valeur (une source de RPS) était bas au sein de nos administrations, avec un taux de 14%. Or, selon la direction de l'animation de la recherche, des études et des
statistiques, un organisme du ministère de travail, ce taux est de 6% chez l’ensemble des salariés français. Au regard de cette comparaison, les agents des administrations territoriales rémoises ont connu sous le mandat 2008 – 2014, un conflit de valeur ou un conflit éthique 2,3 fois plus important que dans le reste du monde du travail. Les agents de catégorie C avec un taux de 16% (2,6 fois plus) ont été les premiers concernés, suivis par les cadres A avec un taux de 13%. Une telle lecture inexacte et approximative ne manque pas de nous interpeller.

 

Seule la CGT est intervenue sur le fond. Il est vrai que certains syndicats n’avaient même pas pris la peine de récupérer le document auprès de la DRH et pour d’autres de le lire. Télécharger le pré-diagnostic… Lire l’article Pré-diagnostic RPS, un pic pathologique en 2012

Le pré-diagnostic démontre un pic de pathologies (TMS, dépressions, syndromes anxieux, addictions) liées à la souffrance au travail en 2012, représentant le double (+ 100%) de l’année 2009 ! Plus de 300 pathologies annuelles sont recensées pour 3000 agents ! Parallèlement l’absentéisme ordinaire et l’absentéisme accident de travail ont fortement augmenté (+250% dans certains cas). Or les scientifiques constatent que les agents soumis à des risques psycho sociaux ont 5 fois plus d’accidents du travail que ceux qui ne le sont pas.

Lors du CHSCT Reims métropole, la CGT a souligné que les causes des RPS liées au mandat 2008 – 2014 allaient être aggravées par de nouvelles notamment : la réforme territoriale, la perte de dotations étatiques, les menaces de privatisation, la poursuite du recul du pouvoir d’achat, le renforcement de la précarité.

Le pré-diagnostic sera suivi d’un diagnostic et d’un plan d’actions ; obligation découlant de l’accord national d’octobre 2013, signé par la CGT. A cet effet, un Comité de pilotage RPS a été installé. Il est composé de collègues de la DRH bien-être au travail, du psychologue du travail, du médecin du travail et de 5 syndicalistes (dont 1 CGT RM). Ce COPIL est une bonne chose. Encore faudrait-il que son animation soit à la hauteur des enjeux !

En Comité technique, la CGT RM a proposé que l’employeur dépose une demande de financement du diagnostic et du plan d’actions auprès du Fonds national de prévention de la CNRACL comme bien d’autres employeurs territoriaux l’ont fait, mais curieusement pas Reims métropole. 

Tout aussi curieusement, l’employeur n’a pas pris la peine de faire connaître le budget consacré à la lutte contre les RPS. La CGT a, à ce sujet, souligné que selon l’agence européenne pour la santé au travail, 1 € investi dans la lutte contre les RPS engendre 13 € de retour… 

Au demeurant, lors du CHSCT, l’employeur, en réponse à une demande de la CGT s’est engagé à mettre en œuvre les mesures annoncées en novembre 2014 par la Ministre de la fonction publique en matière de prise en charge des fonctionnaires victimes de l’amiante.

Partager cet article
Repost0

commentaires