Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 18:39

Un ministre socialiste, voulait degraisser le Mamouth, ce faisant n'a-t-il pas trop affaibli le Mamouth qui n'en était pas un ?

Un État déconcentré très affaibli par les suppressions uniformes de postes

 

Les réductions de postes aveugles et uniformes conduisent l’État à ne plus exercer certaines de ses missions régaliennes, observe la Cour des comptes dans son rapport annuel, publié le 11 février. Les services déconcentrés, particulièrement les contrôles sanitaires, ont été particulièrement affectés.

La méthode de réduction uniforme des dépenses et des effectifs publics, dite du rabot, affaiblit considérablement l’efficacité de l’État, particulièrement dans les services déconcentrés. C’est l’avertissement du Premier président Didier Migaud, formulé mardi 11 février lors de la présentation du rapport annuel de la Cour des comptes [cliquez ici pour consulter le rapport].

Largement utilisée jusqu’ici parce qu’elle était efficace pour produire rapidement des économies importantes,a observé Didier Migaud, [la méthode du rabot] présente l’inconvénient d’affecter sans discernement les services les plus utiles et performants.” Et d’insister : “Dans un nombre croissant de services de l’État, en particulier déconcentrés, elle conduit l’État à ne plus exercer certaines missions prévues par la loi, notamment les contrôles.”

Lancée au début du mandat de Nicolas Sarkozy, la Révision générale des politiques (RGPP) a conduit au non-remplacement d’un fonctionnaire partant à la retraite sur deux dans l’ensemble des services de l’État. Si le gouvernement Ayrault a mis fin à cette très controversée RGPP, la Modernisation de l’action publique (MAP) qui lui a succédé poursuit les suppressions de postes dans les ministères jugés “non prioritaires”.

Alerte sur la sécurité des aliments

Le rapport de la Cour des comptes observe notamment l’insuffisance des contrôles sur la sécurité des aliments. Les contrôles réalisés par le ministère de l’Agriculture sont ainsi peu nombreux et les non-conformités sont rarement sanctionnées. “Le ministère exerce de moins en moins ses missions de contrôle, particulièrement sur les produits phytosanitaires utilisés dans la culture et sur les établissements de transformation de denrées animales”, a détaillé Didier Migaud. 16 % seulement des contrôles ayant détecté des anomalies “moyennes ou majeures” ont débouché sur davantage qu’un simple avertissement.

Un constat partagé par les ministres Stéphane Le Foll (Agriculture) et Guillaume Garot (Agroalimentaire). Dans une réaction au rapport de la Cour des comptes, ils relèvent que 620 postes ont été supprimés par le précédent gouvernement qui, “entre 2007 et 2012, a réduit de façon drastique et souvent inappropriée les effectifs, fragilisant le modèle sanitaire français”.

Dès leur arrivée”, assurent-ils, “les ministres se sont attachés en priorité à stopper l’hémorragie”: “Les effectifs de contrôle sont dès à présent sanctuarisés sur l’ensemble du territoire. Aujourd’hui, 4 500 agents vétérinaires et techniciens sont affectés à la mission de contrôle de la sécurité de notre alimentation”.

Cibler les politiques les moins performantes

Didier Migaud a par ailleurs cité une enquête de la Cour des comptes sur la santé des détenus. “En dépit des efforts des vingt dernières années, les importants besoins de soins de cette population en croissance continue sont encore très mal pris en charge”, a-t-il remarqué. Contrôles sanitaires, santé des détenus : la diminution des effectifs dans les services déconcentrés “n’est pas pour rien dans cet affaiblissement”, selon la Cour des comptes.

Il s’agit donc, pour Didier Migaud, de substituer au rabot “des réformes ciblées sur les politiques les moins performantes en s’appuyant sur les évaluations disponibles” et “en recentrant les politiques et les dispositifs publics sur les objectifs et sur les publics prioritaires”. Ou comment ouvrir les yeux des pouvoirs publics sur les conséquences des suppressions de postes faites à l’aveugle.

Sylvain Henry

http://www.acteurspublics.com/2014/02/11/un-etat-deconcentre-tres-affaibli-par-les-suppressions-uniformes-de-postes

Partager cet article
Repost0

commentaires