Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 22:12

logocas.png

Les élus du bureau du CAS et l’ex-présidente du Comité ont été reçus le vendredi 9 janvier par le Maire, la Présidente de Reims Métropole, l’Adjoint au Personnel, l’Adjoint aux finances et le directeur de cabinet.

 

Lors de cette réunion, les élus politiques ont réaffirmé leur volonté de voir le CAS mettre fin aux prestations sociales optiques et dentaires en s’appuyant sur un rapport de la Chambre régionale des Comptes qui date du 2 octobre… 2000 !!!


Ils ont indiqué qu’ils baisseraient le montant de la subvention versée au CAS de l’équivalent du montant prévisionnel 2015 de ces remboursements à savoir environ 100 000 €.


La CGT s’oppose fermement à ce diktat et à cette réduction anti sociale du budget. C’est notre salaire indirect que la municipalité veut nous voler.


Dans ce cadre, les élus au CAS qui représentent la CGT, vont proposer aux membres du CAS de voter le maintien des remboursements. Nous ne pouvons qu’espérer que les élus du syndicat FO en feront de même, contrairement aux propos qu’ils ont tenus devant le Maire et la Présidente.


La CGT exige à la fois le maintien du budget du CAS et des prestations sociales aux agents. Le personnel n’a pas à accepter de subir une politique locale d’austérité sociale.

 
Les différents gouvernements de droite et de gauche bloquent nos salaires depuis 2010, nous ne devons pas continuer à accepter la dégradation de nos conditions de vie.


Nous continuons donc plus que jamais à faire signer la pétition qui circule actuellement dans les services et qui est massivement signée.


Nous allons prochainement demander à être reçu par l’exécutif pour lui faire part de nos exigences et lui remettre cette pétition.


Et nous demandons aux agents de se préparer à se mobiliser pour défendre leurs droits.

 
Car ces premières attaques ne sont que le début d’une offensive plus générale de l’employeur sur le CAS mais aussi sur l’emploi et les salaires.
La baisse de la masse salariale votée aux budgets de la Ville et de Reims Métropole en est d’ailleurs l’illustration parfaite.


Nous tenons aussi à souligner que le secrétaire général du syndicat CGT de la Ville a été personnellement pris à partie pour notre position syndicale sur le sujet par l’adjoint au personnel alors qu’il était présent en sa qualité de trésorier du CAS. Nous le dénonçons avec vigueur. D’autant que les positions de la CGT sont décidées collectivement.

 
La CGT est à votre entière disposition pour toute précision complémentaire et vous informera de la suite des événements.

 
Nous demandons aux autres organisations syndicales de se positionner au plus vite sur ce thème très sensible pour les agents.


Les syndicats CGT des agents de la Ville de Reims, de Reims Métropole, du CCAS et de la Caisse des Ecoles

Partager cet article
Repost0

commentaires