Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 18:30

 

En librairie depuis le 25 octobre 2012…

Marie-José Kotlicki

et Jean-François Bolzinger

 

Crise du travail, crise de l’homme, crise de l’homme au travail, crise de la société Après la présidentielle française, la crise est toujours là : une impasse sociale, économique et environnementale.

 

Réconciliant le micro et le macro, dans la continuité de leur précédent livre (Pour en finir avec le Wall Street management, 2010), les auteurs de Laissez-nous bien travailler ! estiment que c’est en s’appuyant sur une revalorisation et une reconnaissance du travail ainsi qu’une transformation du management, que se dessinera une issue à la crise.

Marie-José Kotlicki et Jean-François Bolzinger investissent les terrains où se jouent la définanciarisation du travail et de l’entreprise. Ils plaident pour une nouvelle organisation du travail, la reconnaissance de la place légitime des jeunes, pour l’accès ouvert des femmes aux postes à responsabilités, pour un nouveau contenu de l’enseignement du management, pour une approche des restructurations des stratégies et de la gouvernance. Il s’agit de tendre ainsi vers une vraie définition de l’entreprise comme réussite sociale et économique.

 

Loin de se contenter de dénoncer, ils cherchent à participer à la construction d’un mode alternatif de gestion des entreprises en proposant d’inverser la donne à partir de leurs nombreuses expériences, de leurs échanges permanents avec des salariés, des DRH, des chercheurs et des responsables d’entreprises. Revenant sur les enseignements tirés ou non de la crise actuelle, ils dessinent un mode de management alternatif couplé à une réorientation des ressources financières, qui répondent à la requête de sens du travail et sortir de la crise. Reprendre la main sur le travail, c’est aussi reprendre la main sur l’économie. En contre point à la pensée unique, qui légitime chaque jour, le Wall Street management, ce livre donne à voir une autre réalité à partir d’expériences de management alternatif d’aujourd’hui.

 

Marie-José Kotlicki est cadre de la fonction publique et membre du Conseil économique, social et environnemental.

 

Jean-François Bolzinger est ingénieur de l’industrie.

 

Tous deux dirigent l’Union des ingénieurs, cadres et techniciens de la CGT (UGICT-CGT) et sont auteurs du livre « Pour en finir avec le Wall Street Management » (Éditions de l’Atelier, 2010) qui a reçu le Prix des lecteurs RH&M 2010 – Dialogue social et innovation.

Partager cet article
Repost0

commentaires