Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 17:22

CI 706

 

Contre le déclassement des jeunes : protéger, stabiliser, reconnaître


Les jeunes n’ont jamais été aussi qualifiés : 70 % obtiennent le baccalauréat, 46 % un diplôme de l’enseignement supérieur. Pourtant, leur situation sur le marché du travail a rarement été aussi compliquée. Avec un taux de chômage deux fois supérieur à celui de leurs aînés qui touche d’abord les non diplômés, les jeunes sont victimes de précarité et de déclassement. 60 % des jeunes diplômés du supérieur ont pour premier emploi un CDD, 21 % des femmes diplômées à bac+3 un emploi à temps partiel (contre 11 % pour les hommes).


Les salaires d’embauche marquent un décrochage net de la reconnaissance de la qualification : le premier salaire net médian d’un docteur est de 1 200 €, celui d’un jeune diplômé à bac +5 de 1 700 € (1 500 € pour une femme). Trois ans après la fin des études, le salaire médian du docteur est de 2 200€, celui du diplômé de master de 2 000 €. Cette situation peut, pour partie, être qualifiée de « bizutage social » d’une génération. Pour partie seulement, car ces conditions dégradées d’entrée dans l’emploi laissent des traces durables sur la suite du parcours professionnel.


La première pierre de la sécurité sociale professionnelle que nous appelons de nos vœux doit donc concerner les jeunes. Il s’agit de protéger, avec la mise en place d’une allocation de recherche du premier emploi, de stabiliser, en faisant du CDI la norme et non plus l’exception, et de reconnaître les qualifications avec la mise en place d’un salaire minimum d’embauche interprofessionnel défini en fonction du niveau de qualification.


La question salariale représente systématiquement l’angle mort des politiques mises en œuvre en matière d’emploi des jeunes, à nous de remettre cette question sur le devant de la scène.

Sophie Binet, Secrétaire nationale de l’Ugict-Cgt

 

Téléchargez Cadres Infos 706 - Janvier 2014 icon Cadres Infos 706

Partager cet article
Repost0

commentaires