Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 11:52

Déclaration de la CGT Reims métropole préalable au comité technique du  23 janvier 2014

Les agents du CCAS, notamment celles et ceux en charge de la petite enfance se sont engagés dans un mouvement social sans précédent.

Ils se mobilisent pour la préservation du Service public, menacé de privatisation, pour la défense des usagers et de l’emploi public.

Cette lutte rencontre un écho certain auprès des usagers pour qui la petite enfance ne saurait être reléguée à un statut de marchandisation.

Il s’agit là d’une question d’intérêt général touchant à l’avenir des générations futures.

La CGT Reims métropole apporte donc son soutien matériel et moral à ces collègues et aux usagers concernés.

D’autant que nous avons lu dans le magazine Reims métropole d’octobre 2014, un vice-président, prôner comme modèle de gestion du service public  l’externalisation, c’est-à-dire la privatisation.

Et puis de l’argent il y en a. En effet, la ville n’a-t-elle pas accordé un magnifique cadeau fiscal de 500 000 € à 650 contribuables, en réduisant la taxe sur les enseignes commerciales, sans aucune contrepartie en termes d’emplois.

La CGT Reims métropole demande en conséquence à l’autorité territoriale :

1)      D’abandonner le projet de privatisation ;

2)      Donner les moyens au Service public pour qu’il soit de qualité et accessible à tous ;

3)      Ouvrir un dialogue social et respectueux.

Partager cet article
Repost0

commentaires