Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 11:53

creche-copie-1.jpg 

Tous ensemble à 14 h devant l’hôtel de ville

 

 

Bonjour à toutes et tous,

 

Nous vous transmettons un communiqué des syndicats CGT du CCAS, de la Ville de Reims et de Reims Métropole qui appellent à un rassemblement de l’ensemble des agents afin de soutenir les agents des crèches municipales. Ce rassemblement de soutien d’une heure se déroulera ce lundi à 14 h devant l’Hôtel de Ville.

 

Ces collègues entament leur 4ème jour de grève. Ils multiplient les actions pour faire connaitre les menaces de privatisation qui pèsent sur eux et le refus de la part de la Municipalité de leur octroyer les moyens humains nécessaires pour travailler !

 

Leur lutte est un exemple pour beaucoup d’entre nous et il convient de leur montrer que nous sommes tous conscients que si ce sont les crèches municipales qui sont menacées, cela peut être n’importe quel service ensuite. La soif d’économies de la municipalité en matière de personnel semble en effet ne pas avoir de limite…

 

La CGT interpelle par ailleurs les autres syndicats et leur demande de prendre position. Les agents grévistes comptent sur tous les soutiens possibles et, notamment celui des syndicats.

 

Nous dénonçons par ailleurs le silence de la municipalité qui refuse de communiquer sur le sujet avec les agents.

 

 

 

 

Communiqué des syndicats CGT du CCAS, de la Ville de Reims

et de Reims Métropole à l’attention des agents

 

Nous sommes tous des agents des crèches !!!

Appel à un rassemblement de tous les agents ce lundi après-midi à 14 heures devant l’Hôtel de Ville

 

Les agents des deux crèches gérées par le CCAS sont en grève reconductible depuis ce jeudi.

-          Ils réclament le remplacement par un éducateur de jeunes enfants à temps plein de la responsable de la structure Jean-Jacques Rousseau qui part en congé maternité puis en congé parental.

-          Ils réclament aussi la création d’un pool de remplaçants titulaires car les agents remplaçants non titulaires sont exploités dans des conditions honteuses et il y a de toute façon des besoins permanents en matière de personnel du fait d’un sous-effectif criant.

-          Et ils expriment leur opposition aux velléités de privatisation dans le milieu associatif de la municipalité concernant leurs 2 structures. La municipalité a beau tenter de minimiser le problème dans la presse locale, les menaces ont été faites.

 

La direction du CCAS et la municipalité tentent par tout moyen de briser la grève en essayant de mettre en place un service minimum avec des contractuels. Cela ne manque pas de culot lorsque l’on sait comment sont déconsidérés les contractuels en temps normal…

Le tout sous le prétexte ridicule de rendre un service aux parents alors même que c’est la municipalité qui est la responsable de la situation. Si la municipalité se souciait vraiment des parents, elle mettrait les moyens nécessaires.

D’ailleurs nous dénonçons avec force les propos rapportés dans l’Union par le président délégué du CCAS qui raconte qu’il ne comprend pas que l’on en soit arrivé à la grève alors même que c’est lui qui refuse toute négociation puisqu’il a affirmé lors de la réunion de préavis de grève de mercredi dernier qu’il n’avait pas d’argent au budget.

 

Les revendications des agents sont totalement légitimes.

N’y répondre qu’en mettant en avant les difficultés financières de la collectivité juge la municipalité.

 

C’est un avertissement clair pour tous les agents du CCAS évidemment mais aussi pour tous les agents de la Ville et de Reims Métropole.

 

La municipalité a en effet voté une masse salariale gelée pour la Ville et Reims Métropole et, si nous nous laissons faire, les attaques vont fuser.

Il y a déjà eu des attaques sur les astreintes, le Comité d’Action Sociale et maintenant les crèches.

Des contractuels sont d’ores et déjà remerciés et vont aller pointer à Pôle emploi.

Les agents précaires sont menacés également. De nombreux postes sont déjà gelés et le seront encore si nous ne réagissons pas.

 

La lutte des collègues des crèches municipales est la lutte de tout le personnel.

 

Dans cette période où les politiques ne cessent d’appeler à l’union nationale, répondons-leur par l’union de l’ensemble du personnel.

Partager cet article
Repost0

commentaires