Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

21 novembre 2017 2 21 /11 /novembre /2017 13:34
Courrier de l'UFICT à la Présidente du Grand Reims sur la Rémunération des cadres A

 

 

Reims le 17 novembre 2017,

                                                                      

Madame La Présidente du Grand REIMS

 

Objet : rémunération des cadres A, annonce de monsieur le DGS

 

 

Madame La Présidente,

 

Il y a un peu plus d’un an, un mouvement social s’est manifesté dans notre collectivité à travers : une grève qui a réuni 300 participants, une intersyndicale majoritaire, deux assemblées générales qui ont rassemblé un total de 500 agents et l’irruption de 1 200 agents pétitionnaires dans le débat salarial.

 

Suite à cette mobilisation, quelques avancées ont été obtenues concernant la revalorisation du régime indemnitaire, la neutralisation des effets délétères du RIFSEEP, une meilleure participation à la prise en charge par l’employeur de la complémentaire santé et de la prévoyance maintien de salaire, une amélioration sensible pour la catégorie B.

 

Le 21 octobre 2016, l’UFICT CGT, participant à une délégation plus large de la CGT (CCAS, RM & Ville) a rencontré messieurs le DGS et le DGD ressources, accompagnés de 3 cadres de la DRH. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre du préavis de grève reconductible déposé par la CGT et ayant pour objet la question salariale.

 

A cette occasion, rappelant que les propositions de l’employeur prévoyaient « un gros effort sur les B », monsieur le DGS a annoncé que le sujet de la rémunération des A devait être mis sur la table.

 

La présence de l’UFICT autour de la table n’était sans doute pas pour rien dans cette annonce. Il est apparu clairement à l’époque, que les propositions de l’employeur mettaient totalement de côté cette catégorie d’agents.

 

Cette annonce est intervenue dans un contexte où l’encadrement était totalement mobilisé par la création du Grand Reims et la préparation budgétaire. Cette dernière n’est pas sans créer des conflits éthiques lorsqu’il est demandé aux cadres de tailler dans la qualité du service public, son champ et son accessibilité, sans oublier l’emploi public.

Elle est intervenue également dans des circonstances où les circuits décisionnels sont de plus en plus pesants et au moment même où les effets de l’accord Parcours Professionnels Carrières Rémunération (PPCR) commençaient à se faire sentir.

 

Comme tous les autres agents, les cadres subissent, depuis le PPCR,  la fin de l’avancement d’échelon automatique. Mais ils sont aussi particulièrement frappés par la création de Grades à Accès Fonctionnel (GRAF) limitant injustement et fortement leur évolution de carrière. C’est notamment le cas d’une majorité d’attachés lésés par la mise en œuvre du GRAF d’Attaché hors classe.

 

Un an plus tard, force est de constater que les paroles de notre DGS n’ont pas été suivies des actes que nous serions en droit d’attendre.

 

Un an plus tard, le Grand Reims a été mis en place, les charges de travail augmentent, les missions se complexifient, le collectif de travail n’est toujours pas en place, les conditions de travail se dégradent faute d’anticipation ou de volonté de mettre à disposition les moyens suffisants pour répondre aux attentes des pôles territoriaux et des usagers du service public.

 

Un an plus tard, la politique mise en place par le Gouvernement participe à la dégradation des conditions d’exercice de nos métiers et à la dégradation continue du service public local : incertitude sur la compensation de la hausse du taux de CSG, suppression de postes de fonctionnaires, rétablissement du jour de carence, gel des rares mesures positives de l’accord PPCR, fixation d’un taux maximal d’évolution des dépenses de fonctionnement des collectivités, attaque contre le CNFPT.

 

Un an plus tard, COLLECTeam augmente de manière indue et importante ses tarifs pour nourrir ses actionnaires.

 

Aussi, l’UFICT CGT du Grand Reims ne souhaite pas que les cadres A attendent un an de plus pour que la parole de notre DGS se traduise en actes et que cette catégorie d’agents soit laissée de côté une nouvelle fois.

 

Nous demandons l’ouverture de négociations immédiates afin d’aboutir à un accord pour la fin de cette année.

 

Recevez, Madame La Présidente, nos salutations respectueuses.

 

L’UFICT CGT du Grand Reims.

Partager cet article
Repost0

commentaires