Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 09:53

Après la publication d'un rapport, selon lequel le Crédit impôt compétitivité emploi aurait permis de créer ou sauvegarder 50 000 à 100 000 emplois en 2013 et 2014, la CGT et FO ont vivement critiqué les effets du dispositif, dénonçant respectivement une "gabegie" et un "échec annoncé".

 

Pour la CGT, « le bilan d'un des dispositifs d'aide publique aux entreprises les plus coûteux de l'histoire se résume en deux mots : gabegie (pour les comptes publics) et effet d'aubaine (pour les entreprises) ». Selon le rapport du comité de suivi chargé d'évaluer le CICE, cette mesure a conduit à « une amélioration sensible des marges des entreprises » et probablement permis de créer ou sauvegarder entre 50 000 et 100 000 emplois en 2013 et 2014. 

Des résultats « sans appel », estime la CGT. « Le CICE a représenté 34 milliards d'euros en direction des entreprises, soit un coût de 340 000 euros par emploi, si l'on prend la fourchette haute des créations ou sauvegardes d'emploi », ajoute la CGT, qui propose « la mise en place de façon pérenne d'un comité de suivi d'évaluation de l'ensemble des aides publiques et des exonérations de cotisations sociales ».

FO parle de son côté d'un « échec annoncé », fustigeant « une mesure au coût prohibitif souffrant cruellement d'une absence de ciblage et de conditionnalité sur la création d'emploi », sur lequel « même les estimations les plus optimistes fournissent un chiffrage désespérément faible ».

 

Partager cet article
Repost0

commentaires