Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 15:01
Après le boycott du comité technique Reims métropole, le boycott du CT Ville de Reims

Tout comme elle l’a déjà fait jeudi dernier pour le Comité Technique de Reims Métropole, la CGT boycottera le Comité Technique Ville de cet après-midi.

Elle sera accompagnée dans ce boycott par le syndicat CFDT.

En ne participant pas au Comité Technique, nous voulons contester la volonté de l’employeur de tailler dans des droits syndicaux qui existent depuis 1980 !

Si les nouvelles dispositions voulues par l’autorité territoriale devaient entrer en vigueur, les élus en Comité Technique et en CHSCT ne bénéficieraient plus d’heures dédiées afin d’exercer leur mandat ! La municipalité chercherait à empêcher aux représentants du personnel d’aller à la rencontre des agents concernés par les points mis à l’ordre du jour de ces instances paritaires qu’elle ne s’y prendrait pas autrement.

Par ailleurs, le volume d’heures d’information syndicale à destination des agents serait divisée par 2. Et pendant ce temps, la municipalité et l’administration cherchent à faire croire dans la presse de communication interne qu’elle veut relancer le dialogue avec les organisations syndicales et moderniser sa politique en matière de ressources humaines à destination des agents.

En cherchant à museler les organisations qui défendent les intérêts du personnel, c’est mal parti !!! Les syndicats CGT Ville et Reims Métropole, CFDT Ville et FO Ville ont sollicité une rencontre avec le Maire et la Présidente et se sont pour le moment vu opposer une fin de non-recevoir puisqu’on ne nous propose une rencontre qu’avec l’adjoint au personnel et le DGD ressources.

Nous estimons que sur un sujet de ce type, c’est au niveau de l’autorité territoriale que la discussion doit s’engager. C’est au Maire et à la Présidente de prendre toutes leurs responsabilités ! Nous avons donc relancé une demande de rendez-vous avec le Maire et la Présidente et nous attendons toujours une réponse. La réduction des droits syndicaux c’est une attaque contre l’ensemble des agents car, dans un contexte où on nous annonce des coupes budgétaires en matière de masse salariale, c’est la capacité d’action et d’information des organisations syndicales qui est réduite.

La municipalité doit se dire qu’il lui sera plus facile de supprimer des postes, de licencier les précaires, de bloquer nos salaires et de dégrader nos conditions de travail si les militants syndicaux sont moins présents dans les services pour organiser la défense des agents. Mais elle fait un faux calcul car si cela nous compliquera la tâche, cela n’aura aucune incidence sur notre détermination à défendre les droits des agents.

Nous vous informerons rapidement de la suite des événements sur ce thème puisque nous allons avoir rapidement l’occasion de nous rendre dans les services pour préparer la journée d’action du 8 octobre appelée par la CGT et d’autres syndicats pour la défense du pouvoir d’achat, de l’emploi, des conditions de travail, contre la précarité, le recul de l’âge de départ à la retraite et le retrait du pacte de responsabilité, un énorme cadeau de 40 milliards d’argent public fait au patronat et aux actionnaires.

Les syndicats CGT Ville de Reims et Reims et Métropole et le syndicat CFDT Ville de Reims.

Partager cet article
Repost0

commentaires